Têtes en l'air

Animations

Cliquer ici pour retourner à la liste des animations

Astronovades 2017

Lieu : La Bussière
Date : 2017-09-22


Les Astronovades ont été créées il y a 4 ans par l'association Astronomie Nova située à Sèvres-Anxaumont dans la Vienne. C’est une rencontre entre astronomes et passionnés du ciel. C'est l’occasion de partager son expérience en astronomie. Que ce soit le matériel, la photographie, le contemplatif et plus encore, chacun y trouve un intérêt. Situé en pleine campagne à 44km à l'Ouest de Poitiers, le ciel de La Ferme en Terre est relativement peu pollué par les lumières de la ville. Le site propose un hébergement dans des petits chalets typiques.
Pour notre première participation à l’évènement, huit Têtes en l’air avaient fait le déplacement. Nous sommes tous arrivés le vendredi dans l’après-midi et un peu plus tard pour ceux qui travaillaient la journée. Après une installation rapide et une petite visite du site nous installons nos matériels d’observation et de photographie à proximité du bâtiment collectif.




Le petit chalet où nous étions installés Christian, Véronique, Patrick et moi.




Le bâtiment collectif


Après un petit apéritif offert par Astronomie Nova nous passons à table vers 21h.
Question météo, ce vendredi soir le ciel est un peu voilé par intermittence. Nous nous contentons d’observer et de faire découvrir aux visiteurs les grands classiques des objets astronomiques. Au fur et à mesure que la soirée avance l’humidité vient perturber les observations. Pour les télescopes non équipés de résistance chauffante le sèche-cheveux est la solution de dernière minute pour lutter contre la rosée qui se dépose sur les optiques. Dominique en sait quelque chose. Ça et là les conversations sont ponctuées de « oh », « whoa » quand une étoile filante glisse entre les étoiles.
A partir de minuit les télescopes se bâchent progressivement, les voix s’évaporent dans la nuit et c’est seulement quelques irréductibles Têtes en l’air qui resterons à contempler le ciel jusqu’à 2h du matin avant de rejoindre couette et duvet.
Le lendemain matin un soleil radieux imprime un sourire sur tous les visages. Bien que le ciel soit encore voilé par des nuages de haute altitude, j’arrive sur le site d’observations et je constate que Pascal Burlot, le président d’Astronomie Nova, a déjà installé la « Lunt » pour observer le Soleil dans les raies spectrales de l’atome d’hydrogène. Autrement dit, une lunette astronomique spéciale pour observer les protubérances, ces grandes « flammes » sur le pourtour du disque solaire. Je jette un coup d’½il dans l’oculaire. L’image est un peu brouillée par les fins nuages. Je fais la mise au point et je distingue une petite protubérance orienté Sud-Est, à 8h comme on dit. Rien de bien spectaculaire mais c’est déjà ça.

Pas encore bien réveillé, je me dirige vers les cuisines pour prendre mon café. Petit déjeuné traditionnel : pain, beurre et confiture. Rien de tel pour vous donner la pèche. Je reprends la direction du site d’observation bol de café à la main. J’installe la monture EQ5 et la 80ED modifiée Coronado.



80ED/Coronado

La petite protubérance est toujours là. Je passe un bon moment à scruter si d’autres détails sont visibles sur le Soleil et je remarque une petite tache solaire, toujours à 8h.




Photographie télescope SOHO




Tout le monde s’affaire autour de son matériel…Sécher, ranger, vérifier son matériel d’astronomie. Chacun expliquant à son voisin « ses petits trucs » pour que ça fonctionne.
10h30 – C’est l’heure de la conférence de Christian, qui a prévu de nous parler de la vie et mort des étoiles. Un sujet très intéressant quand on sait que les étoiles fabriquent les atomes autres que l’hydrogène et leur source de chaleur peuvent donner la vie sur des planètes où coule l’eau. Je m’avance un peu c’est vrai car nous avons que la Terre comme modèle en ce qui est concerne la vie… mais la preuve en sera faite j’en suis convaincu d’ici peu, d’ici quelques décennies grâce aux prochaines missions d’observation, que ce soit sur Terre ou dans l’espace. Contrairement à ce que certains en disent nous vivons une époque fabuleuse et ce ne sont pas quelques esprits grincheux et obscurcis qui pensent le contraire. Mais je m’égards. Christian nous explique dans les moindres détails la naissance, la vie et la mort des étoiles. Un sujet qu’il connait très bien.
12h - Après avoir fait chauffer nos cerveaux et porter toute notre attention au conférencier un moment de détente s’impose. C’est l’heure de l’apéritif. Les discutions vont bon train… je vous laisse deviner le sujet principal! Pascal, Pépé nous parlent de leurs instruments et surtout de leurs observatoires qu’ils pilotent à distance avec lesquels ils font de sublimes photos du ciel profond. Celui de Pépé est installé au Chili ! Incroyable ces grands champs sur les nuages d’hydrogène de la Voie Lactée avec des poses allant jusqu’à 100 heures!


















Pendant ce temps Michel s’affaire derrière les barbecues à nous préparer les grillages.









Nous passons à table. Chacun a apporté quelques gourmandises pour agrémenter le plat de résistance prévu par les organisateurs. Après ce bon repas chacun digère tranquillement. Une visite des alentours est prévue et une grande majorité d’entre nous y participent. Patrick et moi restons au « camp » préférant la sieste à la promenade et surtout pour profité pleinement du week-end pour observer le Soleil.
Milieu de l’après-midi, nous nous retrouvons avec Patrick pour tenter de faire quelques photos du Soleil avec sa nouvelle caméra. A l’heure où j’écris ces quelques lignes, le résultat de ces photos n’est pas encore arrivé car nous avons prévu de faire le traitement des vidéos à tête reposée lors d’un « atelier du samedi » de l’association.

Fin d’après-midi, les promeneurs sont de retour et petit à petit chacun rejoins son matériel et prépare les observations et séances photo de la nuit.




















Bien que le Soleil ne soit pas encore descendu derrière l’horizon, vers 19h nous observons en direction de l’Ouest le croissant de Lune qui sera complété un peu plus tard par la lumière cendrée.













22h - La nuit s’annonçait plutôt bien tout à l’heure. Je fais mine de ne pas regarder les prévisions météos,espérant encore que le ciel reste limpide mais il faut bien se rendre à l’évidence, les nuages arrivent par le Nord-Ouest. Mais les astronomes sont téméraires, chacun braquant son télescope vers des zones dégagées du ciel.






Nous organisons même des jeux le temps que les nuages passent… Grégory et Patrick nous font un « show » lumineux.




D’autres sont plus sérieux, comme Pierre qui nous dresse le portrait de la plus célèbre des galaxies, la seule visible à l’½il nu depuis la Terre.







La nuit s’écoule doucement, les étoiles tournoyant lentement au dessus de nos têtes.



Dimanche matin… c’est l’heure de se préparer au départ. Les véhicules sont à présent tous chargés. Mais le moment n’est pas triste, les organisateurs ayant bien prévu les choses nous avons rendez-vous au restaurant du « coin » dans le village de La Bussières pour un dernier repas en commun avant de se quitter.






Le bilan des ces rencontres astronomiques Astronovades est très positif, nous sommes tous unanimes. Nous faisons parfois de nombreux kilomètres, plusieurs heures de route pour nous rendre sur des sites astronomiques alors qu’aux portes de notre belle région, à moins de deux heures de route il est possible de faire la même chose.

Nous remercions chaleureusement toute l’équipe d’Astronomie Nova pour leur accueil et leur dévouement dans l’organisation des Astronovades. Le rendez-vous est pris pour 2018.
David Chiron


















Découvrez d'autres photos à l'adresse suivante : https://drive.google.com/drive/folders/1-DhuNnHITNSQbT1oZjzwDGkxINXMQpzj





 
Têtes en l'air - Tous droits réservés © 2018 Nous contacter