Têtes en l'air

Dossier

Orbites des comètes
Auteur : David
Cliquer ici pour retourner à la liste des dossiers
La plus part des comètes répertoriées sont des comètes périodiques. Les comètes non-périodiques circulent sur des orbites paraboliques ou hyperboliques. Elle quitteront vraisemblablement le système solaire après leur passage autour du soleil. On peut dire qu'elles n'appartiennent pas/plus au système solaire. Les comètes périodique décrive des orbites elliptiques. Elles sont dite périodiques car elle reviennent à intervals réguliers nous rendre visite. Par exemple 76 ans pour la comète d'Halley.
e représente l'excentricité





Les orbites des astres sont définies à l'aide de six paramètres appelés élément orbitaux:

T : période de révolution en année (°)

ω petit omega: Argument de latitude du périhélie (°)

Ω omega : Longitude du n½ud ascendant (°)

i : inclinaison par rapport à l'écliptique (°)

q : distance au périhélie (Km)

e : excentricité
Le point vernal représente le n½ud ascendant entre le plan de l'équateur terrestre/céleste et l'écliptique. Le point vernal est le 0H des ascensions droite. Il se situe actuellement dans les poissons. Du fait de la précession des équinoxes il se déplace très lentement dans le Verseau.
Exemple d'éléments orbitaux d'une comète
Epoch : L'époque d'osculation des éléments orbitaux
q : distance au périhélie (UA)
n : date de passage au périhélie.
Peri : argument de latitude du périhélie (°)
a : demi grand axe (UA)
Node : longitude du n½ud ascendant (°)
e : excentricité
Incl : inclinaison sur l'écliptique (°)
P : période orbitale (année)
Lorsqu'on découvre une nouvelle comète, après au moins trois observations distinctes, on modélise une première orbite en prenant e = 1 (on suppose l'orbite parabolique). Puis, lorsque les observations se précisent, on cherche la meilleure orbite osculatrice en affinant la valeur de l'excentricité e.La majorité des comètes répertoriées ont une orbite elliptique, et gravitent autour du Soleil : ce sont les comètes périodiques.Les comètes sont dites conventionnellement à courte période quand leur période est inférieure à 200 ans. Elles seraient originaires de la ceinture de Kuiper. Les comètes dont la période est supérieure à 200 ans sont supposées provenir du système solaire externe (Ceinture intermédiaire, Nuage de Hills ou nuage d'Oort). Les comètes attachées au système solaire ont une orbite dont l'excentricité est inférieure à 1 (orbites elliptiques, donc comètes périodiques). Il existe quelques rares cas de comètes dont l'excentricité est supérieure à 1 (orbites hyperboliques, donc comètes non périodiques) : soit il s'agit de comètes provenant de l'extérieur du système solaire, soit il s'agit de comètes dont l'orbite a subi des perturbations telles qu'elles vont sortir du système solaire. Les comètes rasantes se caractérisent par un périhélie extrêmement proche du Soleil, parfois à quelques milliers de kilomètres seulement de la surface de celui-ci. Alors que les petites comètes rasantes peuvent complètement s'évaporer lors d'un tel passage, celles de plus grandes tailles peuvent survivre à plusieurs passages au périhélie. Cependant, l'importante évaporation et les forces de marée entraînent souvent leur fragmentation.

29 Mars 2013

Laisser un commentaire

Nom : Adresse mail : Nom et adresse mail obligatoire pour pouvoir enregistrer un commentaire
L'adresse mail restera strictement confidentielle.

Gras Italique Souligné Rouge Vert Bleu Jaune Lien image Imagezoom VignetteImagezoom Image survolée Vidéo gauche centre droite  
3000 caractéres maximum :  


Code de sécurité
Combien font 18 divisé par 2 (en chiffre) ? :

Les commentaires


David29-03-2013

Merci Jean-François,

J'avais fais cette petite présentation il y a quelques temps. J'ai voulu la mettre sur le site car nous avons parlé du sujet à la dernière réunion. Ce sera l'occasion d'y revenir prochainement.
Blanchet29-03-2013

Cette synthèse est bien faite, succincte, claire et agréable à lire.
JFB
 
Têtes en l'air - Tous droits réservés © 2017 Nous contacter